Bozouls trébuche....

30 mars 2015 - 00:21

Les portes de Paul Lignon se sont fermées....

 

Sous une pluie fine, les Bozoulaises recevaient Druelle pour le ¼ de finale de la coupe de l’Aveyron. Les supporters bozoulais qui s’étaient déplacés nombreux étaient confiants en voyant leur équipe dominer leur adversaire dès les premières minutes. Les filles se montraient dangereuses  à de nombreuses occasions mais manquaient de précision dans le dernier geste ou butaient sur une excellente gardienne. Il fallut attendre la demi-heure de jeu pour voir enfin Emilie inscrire le premier but d’un joli lob. Le plus dur semblait fait mais malgré une outrageuse domination, Bozouls ne parvenait pas à aggraver le score. Les deux équipes rentraient au vestiaire sur le score de 1 à 0 sans que Georgette, dans les buts,  n’ait touché un seul ballon…

 

Dès la reprise, c’était un autre match qui commençait :Druelle ,en orange en première période, jouait désormais en  blanc et Bozouls toujours en vert mais qui allait tourner au « pâle » ! En effet, les visiteuses, à l’image de leur maillot, entraient sur le terrain avec un autre visage et pressaient les Bozoulaises dans leur camp. Des Bozoulaises méconnaissables qui bafouillaient leur football et qui n’arrivaient pas à se sortir du pressing adverse et fort logiquement, Druelle égalisait au bout de dix minutes. Sur un corner, Bozouls encaissait même un deuxième but, synonyme d’élimination. Il fallut attendre le dernier quart d’heure pour assister enfin au  réveil des Bozoulaises qui égalisaient sur un tir d’Emilie. Druelle se recroquevillait sur ses buts et résistait courageusement aux assauts verts et noirs. Dans les derniers instants, la goal de Druelle sauvait son équipe en détournant une reprise de volée de Sonia et amenait les deux équipes aux tirs au but.

 

Les Bozoulaises commençaient la séance et réussissaient les deux premiers tirs. Druelle faisait de même avant que la gardienne n’arrête le troisième tir et donne l’avantage à son équipe. Le quatrième tir bozoulais était hors cadre. Druelle était en demi-finale…

 

Grosse déception dans le camp bozoulais qui voit encore une fois les portes de Paul Lignon se fermer. Druelle mérite son billet mais côté bozoulais beaucoup de regrets à avoir au vu de la première période à sens unique. Comment expliquer ce manque de maîtrise durant une demi-heure ?

C’est sûrement ce qu’on appelle « les mystères et le charme de la coupe » !

Dommage car ce week-end avait très bien commencé avec la victoire de l'équipe 1 à Bezonnes (2 à 3) et le sans faute de l'équipe 2 qui s'était imposée 3 à 0.

 

Commentaires

Aucun événement